Travail à la maison : comment bien distinguer vie privée et vie professionnelle ?

14 Février, 2022

Cindy Vazquez

Avec l’avènement du télétravail, de plus en plus de personnes travaillent depuis leurs domiciles, que ce soit de manière épisodique ou plus régulière. Si le télétravail offre de nombreux avantages, il comporte également son lot d’inconvénients. Un phénomène de plus en plus récurrent est constaté : le blurring. Tiré de l’anglais « to blur » (flouter), ce terme désigne le « brouillage » de la frontière entre travail et vie personnelle. Mais alors se pose la question : lorsque l’on travaille à la maison, comment bien faire la distinction entre vie privée et vie professionnelle ?

L’importance de la planification

Cela peut paraître évident, mais une bonne organisation est cruciale si vous souhaitez réussir à bien distinguer votre vie privée de votre vie professionnelle.  Pour ce faire, vous devez tout planifier, aussi bien votre vie professionnelle que votre vie privée.  Vous pouvez par exemple vous équiper d’un agenda unique. C’est-à-dire un agenda sur lequel vous noterez absolument tout vos rendez-vous et autres, qu’ils soient d’ordre privé ou d’ordre professionnel. Afin de vous y retrouver plus facilement, vous pouvez utiliser un code couleur. Par exemple bleu pour ce qui à trait à votre vie privée (spectacle des enfants, rendez-vous divers…) et vert pour ce qui à trait au travail (réunions, deadline…). 

En procédant ainsi vous limiterez le risque de prévoir un rendez-vous professionnel et un rendez-vous privé sur le même créneau horaire. Cela vous permettra également d’avoir une vision d’ensemble de ce que vous avez à faire, et ainsi de pouvoir allouer suffisamment de temps pour chaque activité. 

Vous pouvez aussi afficher un grand planning au mur, ainsi toutes les personnes vivant dans votre foyer pourront voir à quels moments vous êtes disponible ou non. Cela pourra éviter quelques interruptions inopinées lors de visioconférences ! 

Afin d’éviter que le travail prenne trop de place, au détriment de la sphère privée, il est important de planifier également ces moments-là. Même si de prime abord cela peut paraître bizarre de programmer des moments en famille, ou en solo, il est crucial, surtout lorsque vous débutez dans le télétravail, de se ménager des plages horaires réservées à la vie professionnelle. Si vous les planifiez, ces moments deviendront partie intégrante de votre organisation, et cela vous aidera à établir un équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Se fixer des limites (et les respecter !)

Que vous travailliez chez vous ou dans un bureau les règles doivent être les mêmes. Bien sûr, elles peuvent être un peu plus souples en télétravail, c’est d’ailleurs l’un des meilleurs avantages de ce type de travail, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne doit y avoir aucune règle. Au contraire. 

Même si vous travaillez chez vous, vous êtes au travail. Vous devez donc vous fixer des horaires à respecter. Évidemment, ces horaires peuvent être légèrement différents, et s’adapter à votre rythme ou à vos obligations personnelles, mais il est important d’essayer le plus possible d’avoir des horaires réguliers.

Une fois la journée de travail terminée, il peut être tentant de se remettre rapidement face à son ordinateur pour répondre à un email. Si cela reste occasionnel pourquoi pas, mais si vous le faites trop souvent, vous risquez de ne plus bien faire la distinction entre travail et vie privée. Il est donc plus sûr de se fixer des horaires précis, et de s’y tenir au maximum.

Déconnecter

Ce point découle directement du point précédent. En effet, il est tout aussi important de se fixer des limites que de savoir déconnecter une fois la journée de travail finie.  Avec les outils actuels, notamment certaines applications sur smartphone, nous sommes constamment connectés. Il est donc essentiel d’opérer une véritable « coupure » entre la journée de travail et la vie privée. Cela est d’autant plus dur à faire lorsque l’on travaille de chez soi. Quand on sort du bureau, on a généralement le temps de trajet pour réussir à changer de sphère (privée ou professionnelle). Mais alors comment faire lorsque le bureau est au même endroit que là où nous vivons ?

Établissez une routine de fin de journée, et respectez-la ! Cela peut consister à faire quelques mouvements pour vous détendre, à aller vous promener un peu, à lire, à vous faire un café… Il vous faut créer un petit rituel qui signale la fin de votre journée de travail, et le début de votre temps libre. Il faut que ce soit un moment rien qu’à vous, avant de quitter le travail et de rejoindre les personnes qui vivent avec vous. Si vous vous y tenez, votre cerveau passera automatiquement en mode « détente » une fois ce rituel accompli. Cela vous aidera à faire la distinction entre le travail et la maison.  De même, accomplissez une petite routine chaque matin avant de vous mettre au travail, vous en serez plus productif !

Si votre bureau se trouve dans une pièce de vie, comme le salon par exemple, veillez à le ranger, afin de bien faire comprendre à votre cerveau que la journée de travail est terminée. De plus, le lendemain vous trouverez plus agréable de commencer la journée avec un bureau parfaitement rangé. Vous pouvez utiliser des petits meubles de rangement, comme un caisson mobile, afin de pouvoir facilement le déplacer dans un coin une fois votre journée terminée. Certains modèles sont verrouillables, ce qui est idéal si vous avez des enfants en bas âge par exemple qui ont tendance à vouloir ouvrir tous les tiroirs ! 

Séparer l’espace privé de l’espace professionnel

Lorsque l’on travaille à la maison, cela peut être plus facile à dire qu’à faire. Or, même si votre bureau se trouve dans une pièce de vie, il est important que ce soit un espace délimité, et uniquement dédié à votre travail. Pour cela, il existe différentes astuces.  

Premièrement, aménagez-vous un vrai coin bureau. Vous pouvez être tenté de vous installer sur la table de la cuisine, ou sur votre canapé. Si cela est faisable sur de courtes durées, sur le long terme, il est recommandé d’avoir un vrai espace de travail. Cela vous aidera à bien faire la distinction entre le travail et la sphère privée.

Vous pouvez délimiter votre bureau à l’aide de meubles de rangements, de parois amovibles ou encore de plantes (en plus elles sont bénéfiques pour la santé et pour la concentration !). Prenez le temps de choisir un équipement ergonomique, surtout si vous êtes amené à travailler régulièrement à votre bureau. Ne lésinez pas lors du choix d’une chaise de bureau. La position assise prolongée peut induire des douleurs dorsales, avec une chaise ergonomique, votre colonne vertébrale est mieux maintenue, et ainsi vous pouvez prévenir les douleurs avant qu’elles apparaissent. 

Dans l’idéal, et si vous le pouvez, placez votre bureau dans une pièce spécialement dédiée à votre activité. Cela vous permettra de pouvoir « physiquement » sortir de votre bureau une fois la journée terminée.  Si ce n’est pas possible, remplacez cette « sortie physique » par un rituel de fin de journée, comme nous l’avons évoqué précédemment.


On ne rappellera jamais assez l’importance de bien séparer vie privée et vie professionnelle. En équilibrant ces deux aspects de votre vie, vous éviterez un épuisement général, et surtout vous pourrez mieux vous épanouir (aussi bien au travail qu’à la maison). Les astuces que nous venons d’évoquer sont plutôt simples et rapides à mettre en place, alors n’hésitez plus à le faire, vous ne le regretterez pas ! 



Nous acceptons les articles invités et d'autres collaborations sur les blogs. Les sujets peuvent inclure mode de vie, travail, santé, forme physique, ergonomie, meubles, maison, technologie, entreprise et plus encore. Si vous souhaitez collaborer avec nous, envoyez un message à sophie@flexispot.com.

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter et obtenir les meilleurs conseils ergonomiques