10 signes pour reconnaître les supérieurs indignes de confiance

23 Décembre, 2021

Tout employé sait que son supérieur direct donne le ton de sa relation professionnelle. Même s'il ne s'agit pas du travail que vous désirez, il pourrait s'agir d'un emploi formidable pour vous si votre employeur est fantastique. Peu importe à quel point vous appréciez le travail au bureau si votre patron est un monstre ; vous mépriserez votre travail de toute façon. Votre supérieur hiérarchique a le pouvoir de vous offrir une augmentation ou de vous laisser à votre salaire actuel. Nous voulons avoir confiance en nos responsables. Ils sont censés être ceux qui nous guident dans nos responsabilités. Malheureusement, tous les patrons ne sont pas des personnes dignes de confiance.

La peur qui règne dans de nombreuses entreprises est l'un des problèmes les plus graves du monde professionnel. Au lieu de s'amuser en abordant des situations difficiles avec d'autres personnes brillantes, les employés marchent sur la pointe des pieds en essayant d'éviter les problèmes. Le travail devrait être innovant, convivial et personnel par nature. Malheureusement, les lieux de travail basés sur la peur sont plus faciles à trouver que les lieux de travail équilibrés et basés sur la confiance. Vous ne serez pas en mesure de développer votre flamme si vous ne pouvez tout simplement pas faire confiance à votre chef. Vous craignez que votre employeur n'apprécie pas que vous parliez de votre propre voix. Si vous vous trouvez dans cette situation, il est temps de réfléchir à votre prochaine étape professionnelle.

Travailler pour une entreprise en laquelle vous avez confiance et que vous respectez est essentiel pour votre santé, votre bonheur et votre productivité au travail. Ces signes de danger indiquent que votre patron n'apprécie pas votre confiance et qu'il est peut-être temps de tourner la page.

S’attribuer le mérite du travail des autres

Lorsque votre responsable vous confie une mission temporaire, vous voulez vous sentir apprécié. Le jour de la présentation arrive, et le supérieur ne fait pas référence à vous ou aux autres personnes qui ont travaillé si dur sur cette mission. Malheureusement, il n'y a pas grand-chose que vous puissiez faire à ce moment-là. 

Gardez pour vous quelques faits, données et recherches, et n'oubliez pas de les évoquer lors de la réunion. Les gens vous considéreront comme une autorité en la matière si vous procédez ainsi. Faites également attention à la façon dont vous présentez vos idées nouvelles et collaborez avec votre supérieur. Il sera moins enclin à s'attribuer le mérite de vos suggestions si vous les présentez devant plusieurs collègues.

Rumeurs et coups bas

Votre responsable n'est pas digne de confiance s'il se plaint de vos collègues ou de la direction supérieure. Toute personne qui vous fait des commérages parle aussi de vous. Si votre employeur est prêt à dire des choses blessantes sur d'autres employés devant vous ou dans leur dos, on peut supposer qu'il fera de même avec vous et avec beaucoup d'autres personnes. Cela prouve qu'il ne semble pas se soucier de ce que vous lui avez dit en privé ou des sentiments de ses employés.

Veillez à ne pas divulguer à votre supérieur des informations vous concernant que vous ne voulez pas que le reste de l'entreprise connaisse. Si vous rencontrez des problèmes avec quelque chose au travail, trouvez d'autres personnes ou collègues à qui en parler.

Maintenir une politique à huit clos

Étant donné qu'une partie du rôle d'un responsable est d'être ouvert aux questions, de vous aider à résoudre les problèmes que vous rencontrez et, en général, d'être votre expert de référence, le fait qu'il ne soit pas réceptif constitue un problème. Si votre supérieur ne semble pas amical, vous ne pouvez pas lui faire confiance. Vous avez l'impression que vous ne pouvez pas lui adresser vos questions ou vos préoccupations ? Il est possible de mal interpréter la situation, alors demandez-lui conseil et son aide pour résoudre les problèmes avant de tirer des conclusions. Sa réponse peut vous surprendre et il peut être en mesure de résoudre le problème immédiatement.

Sensible aux critiques et blâme les autres

Un narcissique pathologique, comme il est typique de ce genre de personnalité, est extrêmement sensible aux critiques. Même s’ils sont rationnels et justifiés, les commentaires négatifs mettent en péril leur image glorifiée et les exposent à un danger psychologique. La colère, le désintérêt feint et les justifications sont autant de réponses courantes aux critiques. En outre, beaucoup de ces personnalités excellent à accuser les autres de leurs propres défauts. C'est toujours la faute de quelqu'un d'autre.

Omettre des informations importantes / mentir

Par exemple, lorsque vous participez à une réunion et que votre employeur indique clairement qu'il ne s'agit pas d'une réunion disciplinaire, et que vous apprenez par la suite que c'est le cas. Assurez-vous de disposer d'une trace écrite pour chacun de ces événements. Certains de ces actes peuvent être considérés comme des mensonges ou des tromperies, mais s'il s'agit de quelque chose de grave qui se produit fréquemment, vous voudrez en garder la trace. Signalez-le aux RH ou au responsable de votre patron si la situation est suffisamment grave et que vous êtes prêt à risquer votre emploi.

Faire de vous un exemple

Les employeurs ont la responsabilité d'éduquer leur personnel à la fois sur le plan personnel et professionnel, notamment en étant sensibles à toute vulnérabilité et en ne mettant jamais personne dans l'embarras devant ses collègues. Si votre supérieur s'en prend ouvertement à vous ou essaie de faire de vous un exemple lors de réunions de groupe, quelque chose ne va pas et vous ne pouvez pas lui faire confiance pour le moment. Peu importe ce que vous avez fait ou n'avez pas fait si votre supérieur est en colère contre vous ; il ne sera pas votre allié.

Obsédé par les chiffres

Les objectifs de base ne sont qu'un élément d'un système de gestion sain. Les managers qui sont excessivement concentrés sur la réalisation de chaque objectif chaque jour n'ont pas le courage de diriger par la confiance. C'est le seul type de management qui mérite vos compétences.

Prendre des décisions seulement bénéfique pour eux

Les employés souffrent le plus lorsque leur chef ne donne pas la priorité au bonheur et au contentement de son équipe plutôt qu'à son propre gain personnel. Cela produit également une situation toxique dans laquelle les niveaux d'anxiété sont élevés. Vous pouvez savoir qu'un manager n'est pas dévoué à l'objectif de l'organisation lorsqu'il fait des choses qui lui profitent personnellement plutôt que de prendre les décisions souvent difficiles qui ont un impact sur un groupe plus large. Lorsqu’arrivent les moments difficiles, vous pouvez parier qu'ils s'efforceront de se sauver immédiatement.

Voler la vedette

De nombreux managers aiment être au centre de l'attention, ce qu'ils font en dirigeant les réunions, les appels téléphoniques et les échanges d'e-mails. Ils rappellent fréquemment aux gens leurs triomphes et leurs efforts et pourquoi leurs suggestions et recommandations méritent une attention particulière tout au long de ces sessions. Certains employeurs peuvent profiter de ces occasions pour se montrer arrogants et rabaisser les gens. Ils aiment obtenir autant de pouvoir et d'influence que possible.

Manque de confiance en soi

Agir avec assurance pour que votre équipe ne mette jamais en doute le fait que vous êtes avec elle et que vous voulez la voir réussir est essentiel pour prendre soin d'une entreprise. Un patron ayant une mauvaise estime de soi, en revanche, peut s'emporter contre toute personne perçue comme une menace. Souvent, un comportement bruyant cache un complexe. La menace apparente de l'expertise des autres exacerbe ces préoccupations. Dans cette situation, le fait même de faire votre travail peut être perçu comme un dépassement des limites, ce qui peut entraver l'avancement d’une carrière. Méfiez-vous des supérieurs qui se soucient beaucoup de ce que les autres perçoivent d'eux ; ils accorderont plus d'importance à l'apparence d'un excellent travail qu'à l'accomplissement réel de celui-ci. Ce sont des indicateurs que vous êtes plus anxieux que d'habitude.

Il est difficile de gérer un supérieur qui n’est pas digne de confiance, mais vous pouvez essayer d’améliorer la situation. Il est nécessaire de changer d'emploi si les choses vont trop mal. Un emploi ne vaut rien si vous devez gérer un supérieur épouvantable. Vous pouvez utiliser une variété de tactiques et de capacités pour rétablir le bien-être, la stabilité et le respect. Apprenez à garder votre sang-froid, à être proactif plutôt que réactif, à dire "non" avec grâce mais fermeté, et à dialoguer efficacement avec d'affreux patrons.


Nous acceptons les articles invités et d'autres collaborations sur les blogs. Les sujets peuvent inclure mode de vie, travail, santé, forme physique, ergonomie, meubles, maison, technologie, entreprise et plus encore. Si vous souhaitez collaborer avec nous, envoyez un message à sophie@flexispot.com.

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter et obtenir les meilleurs conseils ergonomiques