Livraison gratuite en FR, BE, LU
10% de remise sur tout : BD10
Jusqu'à 10 ans de garantie

Surcharge sensorielle sur le lieu de travail : 6 conseils pour vous aider à y faire face

15 juin 2022

Avez-vous l’impression que votre environnement de travail est parfois trop écrasant pour vous ? Avez-vous parfois l’impression que les sons environnants vont vous faire exploser la tête ? Ou que la lumière de votre écran d’ordinateur vous transperce les yeux ? Il y a de fortes chances que vous subissiez une surcharge sensorielle. Pour expliquer simplement, la surcharge sensorielle se produit lorsque votre cerveau reçoit plus d’entrées sensorielles qu’il ne peut en traiter en même temps. Lorsque cela se produit, votre attention est faussée et vous êtes incapable de vous concentrer sur autre chose que sur les choses qui vous dérangent. Il peut être difficile de faire face à une surcharge sensorielle. Surtout lorsque les autres ne semblent pas comprendre votre situation.


La surcharge sensorielle peut arriver à tout le monde. Mais elle est plus fréquente chez les personnes souffrant de TDAH, d’autisme et d’autres troubles mentaux comme les troubles anxieux ou le SSPT. Les personnes qui luttent contre des maladies chroniques comme le syndrome de fatigue chronique, la fibromyalgie ou les survivants d’un accident vasculaire cérébral sont plus susceptibles d’être affectés par la surcharge sensorielle que la population générale.


Les signes à surveiller

Les signes et les symptômes de la surcharge sensorielle ne sont pas nécessairement les mêmes chez toutes les personnes. Mais les symptômes généraux comprennent :


● L’impossibilité d’ignorer les sons en arrière-plan.

● L’incapacité à se concentrer sur la tâche à accomplir.

●Devenir sensible aux textures, aux tissus et aux étiquettes des vêtements.

●Sentir l’envie de se couvrir les yeux et les oreilles.

● Se sentir agacé, irritable et agité.


Comment faire face à la surcharge sensorielle ?

La meilleure façon d’y faire face est d’empêcher votre esprit d’être inondé d’informations sensorielles. Ensuite, vous pouvez mettre en place un mécanisme d’adaptation. Comme les symptômes de la surcharge sensorielle diffèrent d’une personne à l’autre, il n’existe pas de méthode générale pour y faire face lorsqu’elle se produit. L’idéal est donc d’élaborer des stratégies d’adaptation qui fonctionnent pour vous.


Voici quelques conseils qui vous aideront à gérer la surcharge sensorielle :

 

1.Identifiez les déclencheurs et les symptômes.

Tous les types de stimuli sensoriels ne provoquent pas une surcharge mentale. Chaque personne qui en est affectée possède des déclencheurs différents. Par exemple, vous pouvez trouver que les endroits bondés et les fêtes sont écrasants, mais pour quelqu’un d’autre, des lumières clignotantes suffisent à provoquer une surcharge mentale. Le fait est que chacun a des déclencheurs différents. Et la meilleure façon de faire face à la surcharge sensorielle est d’identifier vos déclencheurs afin de les éviter par la suite.

 

2.Préparez-vous

Lorsque vous devez vous rendre à une fête ou à un rassemblement dont vous savez qu’il sera trop stimulant pour vous, vous devez vous y préparer en amont. Et une fois sur place, permettez-vous d’échapper à toute situation qui pourrait être un déclencheur pour vous.

 

3.Prévoyez du temps pour vous

Prenez du temps dans votre emploi du temps juste pour vous. Lorsque vous êtes au bureau, il peut être difficile d’échapper à une situation trop stimulante. Permettez donc à votre esprit de se détendre et de se relaxer dès que vous avez une pause. Vous réduirez ainsi la pression sur votre esprit et serez moins susceptible d’être surstimulé le lendemain.

 

4.Prévoyez un emploi du temps simple et concis


Le fait d’avoir une routine peut vous soulager de la pression de décider de ce que vous allez faire ensuite. Bien que le jour suivant puisse ne pas se dérouler exactement comme vous l’aviez prévu. Mais cela vous permettra de mieux contrôler votre temps. De plus, lorsque vous établissez un programme, gardez un peu de temps pour vous entre les tâches et les rendez-vous. Avoir une bonne routine est un excellent moyen d’éviter une charge sensorielle inutile.

 

5.Méditez et pratiquez la pleine conscience

Avez-vous une pièce tranquille dans votre bureau ? Si oui, utilisez-la pour pratiquer la méditation et la pleine conscience. Ces activités calment votre esprit et votre corps. Pour pratiquer la pleine conscience, vous n’avez même pas besoin de bouger de votre bureau. Faire de petites pauses pendant de courts moments pour être attentif peut faire des merveilles.

 

6.Réduisez votre niveau de stress

Éliminez le stress inutile de votre vie. Qu’il soit lié à votre vie personnelle ou professionnelle, le stress non désiré vous épuise. Regardez autour de vous, tout ce qui vous stresse, éliminez-le. Même si l’éclairage vous dérange, faites-le changer. Désencombrez votre maison et optez pour une approche plus minimaliste. Organisez correctement tout ce que vous possédez.

Pratiquez des activités relaxantes comme la lecture, la tenue d’un journal, les bains chauds et initiez-vous aux livres de coloriage pour adultes.


Pour conclure

La surcharge sensorielle peut être une expérience accablante. Surtout lorsque vous ne comprenez pas ce qui vous arrive. C’est une situation difficile à expliquer à votre patron. Mais il est préférable d’être franc avec lui. De cette façon, vous pourrez demander des faveurs qui vous aideront à mieux travailler. Par exemple, vous pouvez demander à votre patron de déplacer votre bureau dans un coin plus calme.


Faites du repos votre priorité. La surcharge sensorielle est peut-être le moyen pour votre cerveau de vous faire comprendre que vous avez besoin d’une pause. Dormez suffisamment. Détendez-vous dès que vous le pouvez. Vous n’avez peut-être pas le contrôle sur toutes les informations sensorielles qui vous entourent, mais en maîtrisant les stratégies décrites ci-dessus, vous serez en mesure d’en éviter une grande partie.