Livraison gratuite en FR, BE, LU
Abonnez-vous pour bénéficier d'une réduction de 6%
Jusqu'à 10 ans de garantie

Pourquoi on dort mieux en hiver ?

08 février 2023

Bien dormir pour être en bonne santé. Pour beaucoup le sommeil n’est pas aussi important qu’une alimentation saine et équilibrée ou que la pratique régulière d’une activité sportive, et pourtant ils se trompent ! 


En effet, le sommeil joue un rôle très important dans notre santé physique et mentale avec sa fonction restauratrice indispensable au développement. Et son rôle est aussi bien important au quotidien qu’à plus long terme. En effet, de façon générale il est assez compliqué de passer une bonne journée lorsqu’on a passé une mauvaise nuit de sommeil. 


Le sommeil serait donc responsable de nos niveaux d’énergie mais également de notre humeur. Son rôle est donc des plus importants aussi bien pour notre santé physique que notre santé mentale. 


Nous allons voir dans cet article les différents rôles du sommeil de façon à mieux comprendre comment fonctionnent les différents cycles pour ensuite parler de qualité du sommeil et répondre à la question du pourquoi dort-on mieux en hiver ?



Les différents rôles importants du sommeil
Cependant si l’on doit simplement retenir les rôles les plus importants du sommeil, on parlera alors de la croissance, la maturation cérébrale et du développement et du maintien de nos capacités cognitives. 

Un manque de sommeil peut avoir un impact direct sur notre santé, notre humeur et notre capacité à réagir. C’est d’ailleurs pourquoi 20% des accidents de la route seraient liés à un manque de sommeil. Le manque de sommeil a une influence directe sur nos réflexes et notre capacité à réagir ou encore notre capacité à anticiper, ce qui se traduit par des problèmes de vigilance. 

La qualité du sommeil
Dormir c’est bien, bien dormir, c’est mieux. Cependant lorsqu’on s’intéresse aux facteurs qui déterminent la qualité du sommeil, la qualité du sommier et du matelas  est l’élément clé. Si votre lit a plus de 10 ans alors il est grand temps de le changer, nous vous invitons à découvrir notre sélection de lits électriques pour des nuits d’un confort inégalé. 

On peut parler de qualité du sommeil lorsqu’on arrive à s’endormir en moins de 30 minutes, lorsqu’on dort à 85% du temps dans un lit (évitez les canapés et lieux non adaptés comme par exemple dans le train si c’est le moyen de transport que vous utilisez pour vous rendre sur votre lieu de travail) et qu’on se réveille au maximum une fois par nuit.

Les cycles du sommeil
On divisera le sommeil en 5 cycles, un cycle a une durée d’environ 90 minutes, ils s’organisent de la façon suivante : 

  • l’endormissement : phase qui peut durer de 3 à 15 minutes, le moment intermédiaire entre l’éveil jusqu’à atteindre le sommeil. 
  • le sommeil léger : phase qui peut durer 10 minutes ou le double,  le moment où l’on continue de percevoir au loin les bruits extérieurs mais l’activité cérébrale est déjà ralentie. 
  • le sommeil profond : phase qui dure environ une dizaine de minutes, le moment intermédiaire entre le sommeil léger et très profond, moment où l’activité cérébrale est encore plus ralentie.
  • le sommeil très profond : phase qui dure environ une dizaine de minutes, le moment où la récupération physique et mentale opère, le corps et le cerveau sont au repos.
  • le sommeil paradoxal : phase qui peut durer jusqu’à 20 minutes, le moment où le cerveau se réveille, devenant actif, c’est la phase où l’on fait des rêves. 


Le passage d’une phase à une autre se fait par l’intermédiaire du sommeil intermédiaire, phase qui peut se représenter par des micro-réveils ou par un réveil complet à la fin du cycle. 


Dormir en hiver
De façon générale, en hiver, par rapport au manque de luminosité, notre corps a tendance à fabriquer plus de mélatonine, l’hormone du sommeil, ce qui nous donne généralement envie de dormir plus et surtout plus longtemps. 

Le fait que la nuit tombe plus tôt, que lorsqu’on se couche il fasse déjà nuit, joue également un rôle important. On pense par exemple à l’été où il peut être compliqué de se mettre au lit lorsqu’il fait encore jour (et surtout qu’il fait encore bien chaud). 

La baisse des températures peut également avoir un impact sur notre sommeil. En effet, le froid demandera à notre corps de brûler plus de calories, ce qui peut, par conséquent, entraîner un sentiment de fatigue.

De plus, il est également préférable de dormir dans un environnement où il ne fait pas trop chaud. La température idéale pour s’endormir serait entre 16 et 18 degrés dans la chambre, ce qui peut à première vue paraître assez froid mais favorise l’endormissement.

Au moment de se coucher, notre cerveau va demander à notre corps de diminuer sa température corporelle. Se coucher dans une chambre où la température est déjà comprise entre 16 et 18 degrés apporte donc les meilleures conditions pour que ce processus puisse avoir lieu.