Les listes de tâches — Le bon et le mauvais

30 Juin, 2022

L'équipe FLEXISPOT

Il fut un temps où les listes de tâches étaient à la mode. Elles font maintenant partie de presque toutes les listes de solutions vie/travail, mais lentement, au fil du temps, quelque chose a changé. 


De nos jours, un nombre croissant d’articles émergents déclarent que les listes de tâches ne sont pas seulement moins productives, mais qu’elles sont en fait mauvaises pour nous.


Est-ce vrai ? Et si cela l’est, existe-t-il une meilleure méthode ?


Les listes de tâches


Commençons par dire quelque chose d’évident — tout le monde est différent. L’idée qu’une seule méthode d’organisation puisse marcher pour tout le monde est absurde. Les listes de tâches semblent être un bon exemple de quelque chose qui divise les gens par leur style de travail, mais aussi par la façon dont ils décident de vivre leur vie.


Certaines personnes sont, sans aucun doute, beaucoup plus enrégimentées que d’autres. Certains préfèrent fixer des objectifs, des cibles et des délais, tandis que d’autres choisissent d’aborder la vie de manière plus détendue, insouciante et flexible.


Il est important de dire qu’aucune de ces approches ne sont nécessairement la « bonne » manière de faire. La première option vous permettra peut-être de faire plus de choses, mais vous apportera peut-être plus de stress et moins de temps libre, alors que la seconde sera peut-être incroyablement relaxante, mais est-ce vraiment comme ça que vous voulez être chaque jour.


Le bon


Quand tout arrive à la fois, nos esprits peuvent facilement être débordés d’informations. À quelle heure dois-je récupérer les enfants ? Quand est mon prochain rendez-vous et avec qui ? Ai-je envoyé ce mail à mon patron avant de quitter le bureau à 17 heures vendredi dernier ?


Tout ce que nous pouvons faire pour alléger le fardeau de l’esprit doit être considéré comme une bonne chose. Oui, nos esprits sont des machines étonnantes que nous commençons seulement à comprendre, mais ils sont souvent surchargés au point de craquer. Et lorsque cela se produit, les résultats peuvent être compliqués.


Les listes de tâches nous permettent au moins de créer une série de choses à faire dans la journée, ce qui veut dire que nous n’avons pas à fouiller dans notre mémoire.


Et vraiment, ce n’est que le début. Il y a de nombreux autres avantages qui viennent avec les listes de tâches, ce qui inclut la réduction de l’anxiété et aider à décomposer les objectifs en quelque chose de gérable, et espérons-le, réalisable. 


Le mauvais


Beaucoup des critiques autour des listes de tâches viennent du fait qu’elles puissent être nuisibles pour notre confiance en nous — et il est difficile de contredire cela. Si vous finissez le travail à la fin de la journée, en ayant travaillé d’arrache-pied sans arrêt, mais que vous n’avez terminé que la moitié de vos tâches, cela peut être un sentiment déprimant.


Nous connaissons tous le sentiment d’être assis à la maison et de stresser à propos de quelque chose que vous avez fait ou n’avez pas fait au travail et une liste d’échecs peut amplifier cela de façon spectaculaire s’il y a plusieurs points inachevés.


Puis, il y a le cas des personnes qui mettent trop de choses sur leur liste, dans l’espoir désespéré que juste parce que vous avez mis beaucoup de choses dedans, cela équivaudra comme par magie à ce que vous fassiez tout. En chargeant une liste de tâches, vous vous préparez à l’échec avant même de commencer.


Conclusion


Les deux arguments sont parfaitement valides. Nous nous sentons horribles quand nous échouons à compléter notre liste de tâches, mais cela est presque certainement dû à une manière incorrecte d’aborder une liste. La vie est remplie d’événements imprévus et la probabilité que vous traversiez une journée, et la liste de choses à faire qui l’accompagne, en douceur et sans accroc, relève généralement de la pure fantaisie. Voici quelques points pour vous aider à créer une liste de tâches qui fonctionne.


∙ Il est bien mieux d’approcher une liste de tâches comme un guide plutôt qu’un exercice strict où vous serez puni si vous ne réussissez pas. Normalement, nous passons 3 fois plus de temps sur une activité que nous le pensons, il est donc important d’avoir beaucoup de flexibilité et de ne pas vous en vouloir si vous ne complétez pas la liste.

∙ SI besoin, commencez avec une petite liste et augmentez doucement jusqu’à arriver à un point où vous sentez que vous avez une bonne chance de les compléter tous les jours.

∙ Priorisez ce que vous avez besoin de faire en premier. C’est toujours une bonne idée de faire les pires tâches pour s’en débarrasser, mais en même temps, la pire tâche n’est peut-être pas celle qui est la plus urgente.

∙ Relisez votre liste à la fin de la journée. Si vous ne l’avez pas complété, pourquoi ça ? Avez-vous trop chargé votre liste pour commencer ? SI oui, pensez à la réduire pour le jour suivant. Si vous n’avez pas complété la liste parce que vous êtes paresseux, c’est un tout autre problème, mais cela devrait au moins mettre les choses au clair pour vous. 

∙ Détendez-vous. L’idée d’une liste de tâches est de vous aider à réduire votre stress et votre anxiété de votre journée de travail. Si vous êtes stressé par quelque chose qui est censé faire le contraire, il est évident que vous ne l’abordez pas de la bonne façon.

Nous acceptons les articles invités et d'autres collaborations sur les blogs. Les sujets peuvent inclure mode de vie, travail, santé, forme physique, ergonomie, meubles, maison, technologie, entreprise et plus encore. Si vous souhaitez collaborer avec nous, envoyez un message à sophie@flexispot.com.

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter et obtenir les meilleurs conseils ergonomiques