Comment prendre soin de la santé mentale de vos enfants

15 Juin, 2021

Très souvent, les adultes souhaitent redevenir jeunes comme leurs enfants. Ils veulent être libres de soucis, sans stress et sans les responsabilités d’un adulte. De nos jours, ils ne comprennent pas pourquoi les enfants osent même prononcer les mots “stressé, anxiété, déprimé, épuisé ou frustré.” Ils ne comprennent pas que leurs enfants puissent avoir l’impression que personne ne comprenne ce qu’ils traversent. Mais de nos jours, les choses ont changé. Peu importe ce que nous pensons savoir, les enfants peuvent ressentir un niveau important de stress que nous n’avons pas connu il y a encore quelques décennies. 

En vrai, même si de nos jours les adultes n’arrivent pas à comprendre ce que les enfants veulent dire, qu’ils les ignorent et leur disent que tout se passe juste dans leur tête, nous devons reconnaître le fait que cette stigmatisation a commencé il y a bien longtemps. Lorsque nous essayons de faire comprendre à nos enfants que ce qu'ils ressentent n’a pas d’importance contrairement à ce que nous traversons, nous leur disons essentiellement que nous nous soucions pas suffisamment pour les encourager à explorer la source de ce qu’ils ressentent. La fatigue mentale existe véritablement chez les enfants. Elle commence lorsqu’ils sont bébés et va jusqu’à l’adolescence. 

Comment pouvez-vous aider vos enfants à prendre soin de leur santé mentale sans les mettre dans une position qui les fera se sentir différents ou mal à l’aise ? De nos jours, la plupart des enfants passent une bonne partie de la journée sur leur table à jouer ou à rester connectés en ligne. Ce n’est pas nécessairement un signe qu’ils se détachent de vous, mais plutôt un signe qu’ils considèrent leur espace de travail comme leur sanctuaire par rapport aux choses qu’ils ne peuvent pas contrôler. Alors profitez-en et encouragez vos enfants à rester en bonne santé de façon à ce que cela ne ressemble même pas à une corvée.

Posez-leur des questions à propos de leurs amis. La plupart des enfants se font des amis à travers les réseaux sociaux et d’autres plateformes. Ils peuvent passer des heures à communiquer en ligne ou à faire des appels vidéo avec leurs amis sans avoir rien de précis à discuter. Demandez-leur comment vont leurs amis et essayez de savoir s’ils se sentent un peu agités. Un conseil important : lorsque vous leur posez des questions, soyez sincère et restez engagé dans la conversation. La plupart du temps, les enfants se retiennent de dire des choses à leurs parents ou aux personnes qui s’occupent d’eux parce qu’ils ont peur d’être jugés ou considérés comme des êtres insignifiants. Ne vous fâchez pas avec eux et gardez l’esprit ouvert lorsqu’ils commencent à s’ouvrir à vous. S’ils sont à l’aise avec vous, vous pouvez même leur proposer de dire bonjour à leurs amis. Vous voulez encourager vos enfants à maintenir une bonne vie sociale afin qu’ils aient un espace sûr pour exprimer leurs pensées.

Posez des questions concernant les jeux auxquels ils jouent. Si vos enfants aiment les jeux, intéressez-vous (ou essayez au moins) à ce qu’ils jouent. Vous n’avez pas besoin d’apprendre à jouer au jeu en question ni même d’essayer. Néanmoins, de temps en temps, lorsque les enfants savent que vous vous intéressez à ce qu'ils font, ils se sentent valorisés. C’est une occasion de tisser des liens, et même de leur remonter le moral en leur donnant l’occasion de vous expliquer quelque chose qu’ils sont les seuls à pouvoir faire. C’est comme une inversion des rôles : les adultes enseignent habituellement aux enfants, mais maintenant, vous serez de l’autre côté, en essayant d’apprendre ce qui les intéresse. Et si vous êtes intéressé, vous aurez même l’avantage de profiter de l’occasion de jouer avec eux à certains moments.

Aidez-les à être organisés. Si leur principale source de stress est la quantité de travail qu’ils doivent accomplir pour l’école, donnez-leur la possibilité de comprendre et de trier les tâches sans donner d'ordres. Vous pouvez leur apprendre à créer un tableau démontrant les tâches à effectuer pour qu’ils puissent les prioriser. Encouragez-les à inscrire leurs tâches à faire, aussi insignifiantes qu’elles puissent paraître, et à les rayer de la liste au fur et à mesure. Le sentiment d’avoir accompli quelque chose est sain, quelle que soit la taille de la tâche. La plupart du temps, les enfants se sentent incompétents et même découragés d’aller de l’avant parce qu’ils ont l’impression de ne rien réussir. Avec un outil visuel qui suit leur progression, ils auront le sentiment de faire des progrès. 

Adoptez l’ergonomie. L’ergonomie a fait des progrès considérables. Elle est même conçue pour être bénéfique aux enfants de tous les âges. Les avantages qu’elle présente pour les adultes sont tout aussi importants pour les enfants. En plus d’encourager une bonne posture, un bon bureau ergonomique associé à une chaise ergonomique les aidera à passer leur temps d’écran de tous les jours sans ressentir de douleur ou de fatigue. Et comme ils ne se sentent pas inconfortables, ils resteront de bonne humeur, peu importe ce qu’ils font. S’ils sont de bonne humeur, vous pouvez être sûr que leur santé mentale sera également préservée. Remarque : un mode de vie trop sédentaire peut mener à l’anxiété, la dépression et d’autres problèmes de santé mentale. L’ergonomie est un bon moyen d’éviter de développer l’un de ces problèmes.

Encouragez-les à prendre des pauses. Se concentrer sur une seule activité trop longtemps peut être mentalement épuisant. Encouragez vos enfants à faire leurs loisirs pendant quelques minutes au cours de la journée afin de leur permettre de couper leur journée monotone. En faisant cela, ils donneront à leur esprit un coup de pouce pour se ressourcer, ce qui leur permettra d’accomplir le reste de leurs tâches. Une pause peut prendre différentes formes, et ne se limite pas aux loisirs. Il peut aussi s’agir d’une sieste, d’un goûter, d’un bain ou même de regarder quelques vidéos. Rappelez-leur simplement qu’ils doivent se fixer une limite de temps, afin de ne pas se retrouver à travailler trop durement plus tard. 

N’attendez pas que votre enfant commence à se détacher et à avoir des changements comportementaux. Soyez attentif aux signes révélateurs, mais ne réagissez pas de manière excessive. L’essentiel est d’être attentif dès le début afin de pouvoir prendre immédiatement action. On ne peut même pas dire à un adulte de "se laisser aller et de craquer", alors ne vous attendez pas à ce que cela fonctionne pour les enfants. Ce que vous faites essentiellement, c’est de vous assurer qu’ils ont le soutien dont ils ont besoin, qu’ils le réclament ou non.  

Nous acceptons les articles invités et d'autres collaborations sur les blogs. Les sujets peuvent inclure mode de vie, travail, santé, forme physique, ergonomie, meubles, maison, technologie, entreprise et plus encore. Si vous souhaitez collaborer avec nous, envoyez un message à sophie@flexispot.com.

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter et obtenir les meilleurs conseils ergonomiques