Bureaux et sédentarité : un réel enjeu de santé

30 Juin, 2022

Mahmoud Sabbagh

Introduction

Historiquement, la notion de sédentarité a longtemps été fortement liée à divers métiers nécessitant un travail intellectuel, peu manuel et donc avec une activité physique minime et surtout, au mode de vie des étudiants qui peuvent passer des journées entières assis dans une position inconfortable devant leur bureau.

Mais l’arrivée des “standing desks” a bouleversé le marché des bureaux, en introduisant une option qui présente des avantages intéressants du point de vue médical, puisqu’ils permettent d’alterner entre deux positions et impactent fortement la sédentarité. La position debout rend plus simple l’exécution de certains mouvements, ne serait-ce que quelques pas par minute qui en fin de journée peuvent s’accumuler en un nombre conséquent.

 

Pourquoi la position assise prolongée peut être dangereuse pour la santé?

 

La position assise prolongée a des effets négatifs sur la santé d’une personne touchant plusieurs appareils du corps humain, tous indispensables à son bon fonctionnement et pouvant affecter la productivité en cas d’atteinte de l’un ou plusieurs de ces derniers.

Lappareil locomoteur, autrement appelé, l’appareil musculo-squelettique est en général principalement atteint. En aigu, cela se manifeste par des contractures le plus souvent cervicales, des douleurs lombaires ainsi que des douleurs articulaires. Mais certaines positions assises prolongées vont avoir des conséquences plus graves à long terme, on parle alors d’effets chroniques, puisqu’elles vont sursolliciter certains muscles et en délaisser d’autres menant ainsi à un affaiblissement et une atrophie des cellules musculaires.

Prenons pour exemple la région lombaire, qui correspond à la partie basse de notre dos : si les muscles sont affaiblis, ils n’effectueront donc plus correctement leur rôle de soutien de la colonne vertébrale, cela va mener à une surcharge de pression sur les dernières vertèbres et disques intervertébraux pouvant engendrer des discopathies dégénératives précoces se compliquant par une hernie discale, elle-même responsable d’une sciatique : douleur neuropathique se projetant dans les jambes.

Les douleurs au dos restent jusqu’aujourd’hui l’une des plaintes majeures des personnes travaillant devant un bureau, la position assise et la sédentarité en sont les principaux facteurs favorisants.

Rester assis peut également entraîner divers problèmes vasculaires, tels que la formation de thrombus (caillots de sang) dans les veines des jambes à l’origine de thrombose veineuse profonde et pouvant se compliquer par une embolie pulmonaire, occlusion des vaisseaux qui alimentent les poumons. Effectuer des mouvements de manière régulière est à l’origine de contractions musculaires qui permettent au sang de ne pas stagner en facilitant le retour veineux.

Divers études ont aussi démontré un lien entre la station assise prolongée et la modification du fonctionnement du système métabolique. De longues périodes de temps passées devant le bureau augmentent le risque d’insulino-résistance : nos cellules deviennent résistantes à l’action de l’insuline qui est l’hormone qui baisse le taux de sucre dans le sang, cela aboutir au développement d’un diabète. Le manque de mobilité induit logiquement une moindre brûlure des graisses et favorise ainsi l’apparition de dyslipidémie qu’on décrit généralement par l’expression “avoir du cholestérol dans le sang”. Or, dyslipidémie et diabète sont deux facteurs de risques cardiovasculaires majeurs, vous l’avez compris : tout cela peut aboutir à des maladies du coeur, cause fréquente de mortalité dans le monde occidental.

Pour résumer, la position assise prolongée et le manque d’activité physique sont à l’origine de multiples probables affections de la colonne vertébrale, des vaisseaux sanguins, de notre système métabolique, du coeur et plus généralement de notre santé.

La révolution des standing desks

Vous l’aurez bien compris, rester assis toute la journée peut se révéler mauvais pour la santé : l’arrivée des standing desks amène donc une solution à cela en proposant notamment des bureaux qui permettent d’alterner entre la position assise et la position debout. Cela va logiquement induire une baisse de la sédentarité, ne serait-ce que légère et surtout, solliciter différents muscles selon la position induisant donc une moindre fatigue musculaire! Alterner entre les différentes positions va aussi faciliter la réalisation de petits mouvements, des étirements et permet aussi de se maintenir éveillé et producitf de part cette petite activité physique, non négligeable.

Une étude publiée en Avril 2021, intitulée “The impact of standing desks on cardiometabolic and vascular health” et réalisée par une équipe de médecins chercheurs au Medical College of Wisconsin évoque le sujet de plus près. Des personnes en surpoids ou obèses ont été inclus dans l’étude et des bureaux assis-debout leur ont été donnés au travail. Les résultats ont montré une baisse du temps de sédentarité moyenne de 90 minutes par jour, un meilleur flux sanguin au niveau fémoral et une amélioration du bilan métabolique en ce qui concerne les triglycérides et l’insulino-résistance : tous ces éléments pourraient en aval réduire le risque cardiovasculaire. Je vous propose de lire l’étude entière au lien ci-joint pour les plus intéressés : https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1358863X211001934.

Un autre article de recherche intitulé “Difference in caloric expenditure in sitting versus standing desks” a montré en 2012 une augmentation significative des dépenses caloriques chez des étudiants travaillant sur des bureaux debout à l’école en comparaison à des bureaux classiques.

De plus en plus d’études sont réalisées avec la démocratisation et la facilitation d’accès aux standing desks ces dernières années, auxquels contribue FlexiSpot. Le sujet représente un réel intérêt scientifique et médical puisque la médecine d’aujourd’hui se dirige vers une approche préventive plutôt que curative et tous les éléments, tels que les standing desks pouvant impacter la sédentarité, permettant d’optimiser le quotidien d’une grande part de la population deviennent intéressants à étudier.

 

Mahmoud Sabbagh,

Externe en médecine au Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse.

Nous acceptons les articles invités et d'autres collaborations sur les blogs. Les sujets peuvent inclure mode de vie, travail, santé, forme physique, ergonomie, meubles, maison, technologie, entreprise et plus encore. Si vous souhaitez collaborer avec nous, envoyez un message à sophie@flexispot.com.

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter et obtenir les meilleurs conseils ergonomiques