Avoir un but dans la vie est bon pour la santé, c’est prouvé

07 Juin, 2022

Marina Liberta

Savez-vous ce que vous voulez faire dans la vie ? Avez-vous un but précis ? Ou le cherchez-vous peut-être ? Comme lorsque vous conduisez un véhicule, il est toujours mieux de savoir vers quelle direction aller. C’est pareil dans la vie, dont vous êtes finalement le pilote. Il n’est pas rare d’entendre des personnes « perdues », « sans but dans la vie », se plaindre de leur manque de motivation ou d’objectif. Que ce soit dans la vie personnelle ou dans la vie professionnelle, il est essentiel d’avoir un cap à suivre.

Des études démontrent d’ailleurs qu’il est important d’avoir un but dans la vie, et même bon pour la santé mentale. 

Ce que démontrent les études

C’est ce que les Japonais appellent l’ikigaï : avoir une raison de vivre, de se lever tous les matins - après avoir passé une bonne nuit dans votre nouveau sommier électrique. On n’insistera jamais assez sur l’importance de trouver en soi cette motivation profonde, au-delà des simples obligations et des passe-temps réguliers pour occuper ses journées. Des chercheurs britanniques ont récemment comparé les résultats de 8 précédentes études scientifiques sur le sujet, couvrant les données de 62 250 adultes âgés, répartis sur 3 continents différents. 

Les résultats sont sans conteste : les personnes avec un but dans la vie auraient un risque diminué de 19% de souffrir de démence ou de troubles cognitifs. Elles sont aussi 20% moins susceptibles d’avoir déjà connu des déclins de la mémoire, du langage et des capacités de réflexion, et connaîtraient une réduction du risque d’invalidité et de maladie cardiaque. « Les programmes de prévention de la démence pour les groupes à risque qui se concentrent sur le bien-être pourraient être améliorés en donnant la priorité aux activités qui donnent un but et un sens à la vie des gens, plutôt que de simples activités hédonistes qui pourraient augmenter l’humeur positive », recommande le Dr Joshua Stott, auteur principal de l’étude. Ceux qui ont un but dans la vie sont également plus susceptibles de faire de l’exercice et de s’impliquer socialement, ont constaté les chercheurs. Deux facteurs qui protègent aussi contre le risque de démence. Avoir une mission serait donc bénéfique pour la santé mentale et votre bien-être en général. Mais quelle est donc votre mission et comment la trouver ? 

Ce que vous pouvez mettre en place

Revenons sur l’ikigaï : équivalent de la « joie de vivre » et de la « raison d’être ». De nombreux livres ont été écrits sur le sujet, afin de développer ce concept japonais et d’orienter le lecteur vers son propre Ikigaï, sa raison d’être, sa mission de vie. D'après Dan Buettner, auteur américain, l'ikigaï serait notamment une des raisons de la longévité des Japonais qui détiennent la plus longue, avec 74,8 années d’espérance de vie en moyenne. 

Un équilibre à trouver

Trouver son ikigaï, c'est trouver un équilibre entre 4 éléments principaux : 

  • Ce que j’aime

  • Ce dont le monde a besoin

  • Ce pourquoi je suis payé(e)

  • Ce pourquoi je suis doué(e)

Les réponses à ces 4 questionnements vous aideront à trouver des activités qui donneront un sens à votre vie. On vous en dit un peu plus pour vous aiguiller :

  • Ce que vous aimez et ce dont le monde a besoin serait votre vocation

  • Ce dont le monde a besoin et ce pourquoi vous êtes payé(e) serait votre mission 

  • Ce pourquoi vous êtes payé(e) et ce dans quoi vous êtes doué(e) serait votre profession

  • Ce dans quoi vous êtes doué(e) et ce que vous aimez serait votre passion

Ces 4 mots clés vous aideront à y voir plus clair et à (re)donner du sens à votre vie. Vous trouverez ainsi plus de plaisir dans ce que vous réalisez, de la satisfaction et un confort qui vous confirmeront que vous êtes sur la bonne voie. 

Bien qu'un ikigaï puisse être réalisé en poursuivant une ambition ou un rêve, vous pouvez trouver votre ikigaï dans des activités plus simples. Par exemple, certains le trouvent en passant du temps avec leur famille, leur cercle d’amis. D'autres en pratiquant un sport ou un art. Il existe une quantité illimitée de possibilités d'ikigaï différentes, selon ce qui vous stimule, vous inspire, et vous aider à développer votre potentiel. 

 

Apporter quelque chose à votre entourage est également important. Il s'agit donc de trouver quelque chose que vous aimez faire tout en apportant de la valeur aux autres.

La question est donc : qu'est-ce que j’aime faire qui procure de la valeur aux autres ?

 

Tout évolue continuellement

Attention toutefois, ne vous mettez surtout pas la pression ! Nous vivons toujours de nouvelles expériences, rencontrons de nouvelles personnes, apprenons de nouvelles choses. Sachez que votre ikigaï n'est pas figé, il évolue avec vous, selon les périodes de votre vie. Ça n’est pas un plan de vie gravé dans le marbre, mais plutôt une direction, un gouvernail. Trouver votre ikigaï est un processus qui vous demandera du temps afin de trouver des réponses, cela ne se fera pas en une seule journée ; alors soyez patient(e) et à l’écoute de vous-même, de vos besoins. 

Au Japon d’ailleurs, l’ikigaï ne serait pas vraiment considéré par les Japonais comme un concept philosophique en tant que tel. On l'emploie dans la vie de tous les jours sans forcément se prendre vraiment au sérieux. 

Alors détendez-vous, écoutez-vous et vous trouverez votre propre chemin. 

Nous acceptons les articles invités et d'autres collaborations sur les blogs. Les sujets peuvent inclure mode de vie, travail, santé, forme physique, ergonomie, meubles, maison, technologie, entreprise et plus encore. Si vous souhaitez collaborer avec nous, envoyez un message à sophie@flexispot.com.

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter et obtenir les meilleurs conseils ergonomiques