Adapter L’Ergonomie Pour Éviter La Fatigue Oculaire

05 Juillet, 2022

L'équipe FLEXISPOT

Depuis les deux dernières décennies, l’utilisation des ordinateurs, par les employés de bureau, s’est multipliée. De ce fait, il y a eu une montée des cas de maladies liés à l’utilisation des ordinateurs, la plus commune étant des troubles de la vision et une fatigue oculaire. Bien que les problèmes de santé oculaire liés aux ordinateurs soient uniquement passagers, ils causent une douleur considérable aux utilisateurs et sont tout à fait évitables.

L’œil humain n’est pas fait pour fixer un écran d’ordinateur pendant de longues périodes. Auparavant, les employés de bureau effectuaient plusieurs tâches, comme la lecture, la dactylographie, l’écriture, la classification : des tâches diversifiées qui sollicitaient demande visuelle et de mouvement, ce qui réduisait les chances de fatigue oculaire. Nombre de ces diverses tâches ont été fusionnés et exécutés plus efficacement depuis le bureau avec l’utilisation d’ordinateurs, ce qui a réduit le nombre de repos « naturel » pour les yeux des employés de bureau et a augmenté le risque de fatigue oculaire.


Les facteurs à risques de la fatigue oculaire

Voici les principaux facteurs de risque d’apparition de troubles oculaire ou visuels liés à l’utilisation d’un ordinateur :

  • Les images sont floues ou vacillantes

  • Les images ou les caractères sont trop petits à l’écran

  • Utilisation d’un écran non éblouissant qui reflète d’autres images

  • Être assis à un angle inapproprié par rapport à l’écran (trop près ou trop loin)

  • Fixer l’écran d’ordinateur pendant des périodes prolongées, notamment sans faire de pause

  • Travailler dans une situation de stress élevé.


Comment éviter la fatigue oculaire ?

Les individus et les organisations peuvent prendre une multitude de mesures pour réduire le risque d’employés ayant des problèmes visuels à cause de l’utilisation d’ordinateurs. Ces mesures sont abordées plus en détail ci-dessous.

Utilisez un écran d’ordinateur en accord avec vos besoins

Assurez-vous d’avoir un écran grand et propre sur une surface plane. L’utilisateur doit également vérifier que le contraste et la luminosité de son écran peuvent être modifiés facilement, et que les images affichées à l’écran sont nettes, claires et ne scintillent pas.

L’ergonomie des lieux de travail

La distance entre les yeux et l’écran d’ordinateur est l’élément ergonomique le plus essentiel quand on parle de fatigue oculaire. Les utilisateurs doivent placer leur poste de travail pour que l’écran d’ordinateur se trouve à une distance de 18 à 30 pouces (45 cm à 76 cm) de leurs yeux. De plus, les utilisateurs d’ordinateur doivent prendre des mesures supplémentaires pour éviter l’éblouissement de l’écran.

Placer des écrans d’ordinateurs à un angle de 90° par rapport aux fenêtres (plutôt que juste devant la fenêtre, ou derrière elle) et sur le côté, plutôt que directement sous les sources de lumière, sont deux considérations ergonomiques qui peuvent aider à éviter l’éblouissement (par exemple, entre des lampes fluorescentes).

La meilleure solution en matière d’ergonomie d’un poste de travail pour prévenir la fatigue oculaire est d’avoir un bureau assis debout que vous pouvez régler en fonction de vos besoins. Cette possibilité de réglage polyvalent vous aidera lorsque vous travaillez dans des conditions d’éclairage différentes (lorsque vous travaillez avec la lumière du jour ou après le coucher de soleil). En le réglant à la bonne hauteur, vous vous assurez d’avoir un poste de travail adapté et à la hauteur de vos yeux.

Reflet et éblouissement

Il est aussi très important de prendre les précautions nécessaires pour éviter l’éblouissement, les ombres et le reflet d’une source de lumière extérieure, car cela peut provoquer une fatigue oculaire. L’éblouissement se produit quand une fenêtre lumineuse est placée derrière un écran d’ordinateur, lorsqu’il y a une grande différence entre l’intensité de la lumière de l’arrière-plan et du premier plan.

En cas d’éblouissement, les yeux doivent continuellement s’adapter au contraste entre les zones claires et les zones sombres, ce qui entraîne des maux de tête, une fatigue oculaire et une baisse de la vision. La fatigue oculaire peut aussi être causée par l’éblouissement réfléchi d’un écran d’ordinateur.

Voici des idées pour réduire la lumière directe ou réfléchie dans le bureau :

  • Utilisez des stores, rideaux ou des films teintés pour fenêtre afin de contrôler la lumière naturelle qui entre par les fenêtres

  • Diminuez le contraste entre l’arrière-plan et le premier plan (par exemple, avec des cloisons plus sombres derrière les écrans d’ordinateur)

  • Ajustez la lumière donnant directement sur la zone de travail, en repositionnant soit le poste de travail, soit la source de lumière

  • Ajustez l’intensité globale de l’éclairage en fonction du travail à effectuer

  • Choisissez un mobilier de travail de couleur neutre ou sombre pour éviter les éblouissements et les reflets

  • Modifiez la source d’éclairage (les lampes à filament, les lampes à sodium, les lampes luminescentes et les lampes à arc de mercure fournissent toutes des quantités et qualités de lumière différentes)

  • Utilisez des filtres d’écran pour réduire l’éblouissement

Intensité de lumière

Un bon éclairage doit pouvoir permettre aux personnes d’observer facilement leur travail sans se fatiguer les yeux. Le type de travail effectué déterminera la quantité de lumière nécessaire. Les travaux fins et détaillés, comme l’écriture et la lecture, souvent effectués dans un bureau, nécessitent une lumière plus intense que les occupations qui ne nécessitent pas un éclairage complet (par exemple, la marche). Si l’éclairage doit suffisamment être intense pour permettre une vision détaillée sans se faire mal aux yeux, elle ne devrait pas être trop intense au point de générer des reflets et des éblouissements.

Les employés sont plus susceptibles d’avoir une fatigue oculaire si la lumière du bureau n’est pas assez intense, ou trop intense. Les utilisateurs d’ordinateurs devraient travailler dans des environnements dont la luminosité se situe entre 200 et 500 lux. Un éclairage d’environ 300 lux est plus acceptable dans les environnements où il n’y a pas d’autres sources d’éclairage intense. Les lumières plus intenses, entre 400 et 500 lux, sont plus adaptées aux environnements déjà lumineux ou lorsqu’il y a d’énormes contrastes d’éclairage. Les lumières vacillantes causées par des ampoules fluorescentes vieilles ou cassées doivent être changées ou entretenues régulièrement.

Prenez des pauses loin de l’ordinateur régulièrement

Les utilisateurs doivent prendre des pauses souvent loin de leurs écrans afin de permettre à leurs yeux de récupérer et de se concentrer sur des objets éloignés. Les optométristes recommandent de suivre la règle 20/20/20, selon laquelle il faut fixer un objet situé à 20 pieds (6 mètres), pendant une vingtaine de secondes après vingt minutes d’utilisation de l’ordinateur.

Pour éviter les troubles oculaires et les maladies musculosquelettiques liés à l’utilisation de l’ordinateur, il est également recommandé de faire des pauses plus longues (au moins 15 minutes de pause à 2 heures d’utilisation de l’ordinateur).

  • Les utilisateurs d’ordinateurs qui passent beaucoup de temps à taper au clavier devraient prendre des pauses de 15 minutes toutes les heures

  • Faites régulièrement des exercices pour les yeux

  • Les utilisateurs d’ordinateur devraient consacrer quelques minutes toutes les heures pour faire des exercices faciles pour les yeux

  • Portez des lunettes plutôt que des lentilles de contact.

L’utilisation de lentilles de contact accentue la gravité des symptômes de l’œil sec (keratoconjonctivite sicca). Le syndrome des yeux secs est une affection oculaire fréquente chez les employés de bureau, les données révèlent que 48% d’entre eux en souffrent. Comme les lentilles de contact peuvent créer une friction si les yeux ne sont pas suffisamment hydratés, les employés de bureau qui les utilisent présentent des symptômes plus graves de la sécheresse oculaire. Si la surface de l’œil est sèche, la lentille l’est aussi et elle s’accroche à la paupière supérieure lors du clignement. La douleur est causée par « l’effet de friction » de la sécheresse oculaire.

Empêchez vos yeux de s’assécher

Voici d’autres méthodes pour éviter que vos yeux ne s’assèchent :

  • Si vos yeux s’assèchent, utilisez des larmes artificielles ou des lubrifiants

  • Baissez l’écran pour que la paupière couvre une grande partie de la surface de l’œil, car celui-ci regarde vers le bas

  • Augmentez le nombre de fois où vous clignez des yeux

  • Buvez 6 à 8 tasses d’eau par jour pour rester hydraté.

Allez chez l’ophtalmologiste une fois par an

Les utilisateurs d’ordinateur standard devraient aller faire tester leur vision au moins une fois par an pour parler de tout problème de vision avec un ophtalmologue. Comme les optométristes peuvent diagnostiquer les problèmes oculaires à un stade précoce, ils peuvent prendre des actions préventives. Il est important que les personnes indiquent à leur médecin si elles utilisent un ordinateur, car cela peut avoir une incidence sur le type de lentilles de contact recommandées (le cas échéant).

L’éducation des employés

Une formation du personnel doit être proposée pour s’assurer que tous les employés disposent des informations nécessaires pour mettre en œuvre des mesures préventives. Il s’agit de comprendre les symptômes et les signes de la fatigue oculaire, la nécessité de prendre des pauses fréquentes et de faire des exercices des yeux, et la capacité à apporter de simples changements à l’environnement de travail (comme l’écran de l’ordinateur) pour réduire la fatigue oculaire.


Conclusion

La fatigue oculaire est un problème majeur, pour les employés, qui peut avoir un impact sur leur vision à long terme. Il est important de mettre en place des mesures préventives telles qu’un éclairage adapté et des bureaux réglables afin qu’ils n’aient pas à se fatiguer les yeux en travaillant.


Nous acceptons les articles invités et d'autres collaborations sur les blogs. Les sujets peuvent inclure mode de vie, travail, santé, forme physique, ergonomie, meubles, maison, technologie, entreprise et plus encore. Si vous souhaitez collaborer avec nous, envoyez un message à sophie@flexispot.com.

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter et obtenir les meilleurs conseils ergonomiques