OBTENEZ 6% DE RÉDUC

Abonnez-vous et recevez un billet de chance !

Après confirmation de votre inscription, nous vous enverrons un e-mail avec le code et un ticket pour gagner des prix.

Merci. Presque terminé...
Veuillez confirmer votre adresse e-mail pour terminer l'abonnement.
Cliquez sur le lien dans l'email que nous venons de vous envoyer.
OBTENEZ 6% DE RÉDUC

Abonnez-vous et recevez un billet de chance !

Après confirmation de votre inscription, nous vous enverrons un e-mail avec le code et un ticket pour gagner des prix.

Merci. Presque terminé...
Veuillez confirmer votre adresse e-mail pour terminer l'abonnement.
Cliquez sur le lien dans l'email que nous venons de vous envoyer.

Surcharge sensorielle sur le lieu de travail : 6 conseils pour vous aider à y faire face

15 Juin, 2022

L'équipe FLEXISPOT

Avez-vous l’impression que votre environnement de travail est parfois trop écrasant pour vous ? Avez-vous parfois l’impression que les sons environnants vont vous faire exploser la tête ? Ou que la lumière de votre écran d’ordinateur vous transperce les yeux ? Il y a de fortes chances que vous subissiez une surcharge sensorielle. Pour expliquer simplement, la surcharge sensorielle se produit lorsque votre cerveau reçoit plus d’entrées sensorielles qu’il ne peut en traiter en même temps. Lorsque cela se produit, votre attention est faussée et vous êtes incapable de vous concentrer sur autre chose que sur les choses qui vous dérangent. Il peut être difficile de faire face à une surcharge sensorielle. Surtout lorsque les autres ne semblent pas comprendre votre situation.


La surcharge sensorielle peut arriver à tout le monde. Mais elle est plus fréquente chez les personnes souffrant de TDAH, d’autisme et d’autres troubles mentaux comme les troubles anxieux ou le SSPT. Les personnes qui luttent contre des maladies chroniques comme le syndrome de fatigue chronique, la fibromyalgie ou les survivants d’un accident vasculaire cérébral sont plus susceptibles d’être affectés par la surcharge sensorielle que la population générale.


Les signes à surveiller

Les signes et les symptômes de la surcharge sensorielle ne sont pas nécessairement les mêmes chez toutes les personnes. Mais les symptômes généraux comprennent :


● L’impossibilité d’ignorer les sons en arrière-plan.

● L’incapacité à se concentrer sur la tâche à accomplir.

●Devenir sensible aux textures, aux tissus et aux étiquettes des vêtements.

●Sentir l’envie de se couvrir les yeux et les oreilles.

● Se sentir agacé, irritable et agité.


Comment faire face à la surcharge sensorielle ?

La meilleure façon d’y faire face est d’empêcher votre esprit d’être inondé d’informations sensorielles. Ensuite, vous pouvez mettre en place un mécanisme d’adaptation. Comme les symptômes de la surcharge sensorielle diffèrent d’une personne à l’autre, il n’existe pas de méthode générale pour y faire face lorsqu’elle se produit. L’idéal est donc d’élaborer des stratégies d’adaptation qui fonctionnent pour vous.


Voici quelques conseils qui vous aideront à gérer la surcharge sensorielle :

 

1.Identifiez les déclencheurs et les symptômes.

Tous les types de stimuli sensoriels ne provoquent pas une surcharge mentale. Chaque personne qui en est affectée possède des déclencheurs différents. Par exemple, vous pouvez trouver que les endroits bondés et les fêtes sont écrasants, mais pour quelqu’un d’autre, des lumières clignotantes suffisent à provoquer une surcharge mentale. Le fait est que chacun a des déclencheurs différents. Et la meilleure façon de faire face à la surcharge sensorielle est d’identifier vos déclencheurs afin de les éviter par la suite.

 

2.Préparez-vous

Lorsque vous devez vous rendre à une fête ou à un rassemblement dont vous savez qu’il sera trop stimulant pour vous, vous devez vous y préparer en amont. Et une fois sur place, permettez-vous d’échapper à toute situation qui pourrait être un déclencheur pour vous.

 

3.Prévoyez du temps pour vous

Prenez du temps dans votre emploi du temps juste pour vous. Lorsque vous êtes au bureau, il peut être difficile d’échapper à une situation trop stimulante. Permettez donc à votre esprit de se détendre et de se relaxer dès que vous avez une pause. Vous réduirez ainsi la pression sur votre esprit et serez moins susceptible d’être surstimulé le lendemain.

 

4.Prévoyez un emploi du temps simple et concis