OBTENEZ 6% DE RÉDUC

Abonnez-vous et recevez un billet de chance !

Après confirmation de votre inscription, nous vous enverrons un e-mail avec le code et un ticket pour gagner des prix.

Merci. Presque terminé...
Veuillez confirmer votre adresse e-mail pour terminer l'abonnement.
Cliquez sur le lien dans l'email que nous venons de vous envoyer.
OBTENEZ 6% DE RÉDUC

Abonnez-vous et recevez un billet de chance !

Après confirmation de votre inscription, nous vous enverrons un e-mail avec le code et un ticket pour gagner des prix.

Merci. Presque terminé...
Veuillez confirmer votre adresse e-mail pour terminer l'abonnement.
Cliquez sur le lien dans l'email que nous venons de vous envoyer.

Les conseils de bureau pour les personnes avec un trouble obsessionnel-compulsif

08 Juin, 2022

L'équipe FLEXISPOT

Occasionnellement, des personnes peuvent expérimenter des problèmes de santé mentale. Ces problèmes sont appelés des troubles de la santé mentale quand ils interfèrent avec la capacité de la personne à fonctionner « normalement ». Les troubles de la santé mentale affectent l’humeur, le raisonnement, et le comportement. Ces problèmes affectent largement la qualité de vie de la personne atteinte de la maladie ainsi que les personnes qui l’entourent. Certains des troubles de la santé mentale incluent les troubles de l’alimentation, les troubles de l’anxiété, le comportement addictif, la dépression, etc. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le trouble obsessionnel compulsif et les considérations qui devraient être faites pour accommoder les personnes qui souffrent de ce trouble dans nos lieux de travail.


L’importance de la prévention sur le trouble obsessionnel-compulsif au travail

Le TOC est un trouble de la santé mentale qui entraîne ceux qui en souffrent à expérimenter une pensée excessive qui se manifeste par un comportement répétitif ; d’où le nom de trouble obsessionnel-compulsif. À ne pas confondre avec le trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive, caractérisé par un perfectionnisme extrême, de l’ordre et de la propreté. 


Le TOC se classe parmi les 20 causes les plus fréquentes de handicap et d’exclusion dans le monde. Selon l’OMS, il touche les personnes âgées de 15 à 44 ans.


Les symptômes du TOC peuvent être extrêmement difficiles pour une personne essayant de vivre une vie normale. Les plus communs incluent l’obsession pour des choses inutiles ou le fait d’être coincé dans des rituels qui semblent dénués de sens pour le monde. Les personnes souffrant de TOC sont également tourmentées par une peur excessive, des doutes irrationnels, une agression envers eux-mêmes, et des pensées indésirables.


Beaucoup de gens souffrants de TOC doivent peut-être traiter avec des collègues qui croient que leurs symptômes sont une forme de recherche d’attention, de désorganisation, ou même de lenteur. Mais cela signifie-t-il que vous ne pouvez pas profiter d’une carrière épanouissante et réussie si vous présentez un TOC


Cela dépend du niveau de sensibilisation sur les problèmes de santé mentale des entreprises et des employés. Un manque de compréhension du TOC peut engendrer une insensibilité de la direction envers les besoins des employés. Cela rend compliqué pour les employés souffrant de TOC de demander l’aide et le soutien dont ils ont besoin pour exceller à leur travail.


Avec le nombre élevé et encore plus de cas non signalés, il est temps que nous jouions un rôle dans la sensibilisation. De cette façon, les travailleurs compétents mais concernés ne ratent pas leur chance d’atteindre l’excellence professionnelle.


Comment le simple choix des meubles peut aider les employés souffrant de TOC ?

Les cadres et les pratiques qui créent un lieu de travail accommodant pour les types de personnalité TOC sont plus simples que vous ne le pensez. Cela commence avec la compréhension des signes d’une poussée de TOC ou de bizarreries de personnalité chez la personne qui en souffre. Vous trouverez ci-dessous certains des catalyseurs les plus courants des poussées de TOC et quelques correctifs réalisables : 



L’obligation de vérifier la même chose encore et encore

La superstition du pigeon (la croyance que le fait de ne pas faire ou répéter quelque chose a des conséquences désastreuses) est un des signes les plus communs qu’une personne est atteinte d’un TOC. Certaines personnes atteintes d’un TOC ont l’obligation de répéter une tâche à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’elle corresponde à leur idée de « ce qui est correct ».


La meilleure façon d’éviter ou de mitiger un tel comportement compulsif est la planification détaillée des tâches. Vous n’avez pas à vous inquiéter des délais critiques si vous avez suffisamment de temps pour lutter contre votre comportement compulsif.


Travailler sur des projets en collaboration peut aussi aider. Le surveillant peut évaluer le projet et pousser l’employé à passer à l’étape suivante plutôt que d’être criblé de doutes et de tourner en rond sur la même tâche.


Et bien que cela ne soit pas toujours faisable, il peut être plus pratique d’assigner à ces personnes des projets aux fins définitives ou des buts concrets plutôt que des livrables continus ou abstraits. Cela permet au supérieur de fermer le projet une fois que les objectifs sont atteints, empêchant l’employée d’obséder sur certains éléments.